Flag of Mali

Élections

Language: English | French

Contexte

Avant 2012, le Mali était considéré comme l’une des démocraties les plus stables d’Afrique de l’Ouest. Le coup d’Etat de 2012, associé à l’occupation des régions du Nord par des groupes rebelles dirigés par des extrémistes, a rappelé l’impérieuse nécessité de continuer de consolider les acquis de la démocratie et d’éviter l’autosatisfaction. Grâce à l’appui de l’USAID et du reste de la communauté internationale, les Maliens se sont mobilisés pour organiser des élections tant présidentielles que législatives en 2013. Les taux de participation record enregistrés ont démontré leur adhésion au processus démocratique et assuré une transition politique pacifique à une vie constitutionnelle normale. Les activités de l’USAID et des partenaires ont contribué à obtenir des taux de participation historiques de 48,7% pour les élections présidentielles et de 37,9% pour les élections législatives. Les futures élections  municipales et régionales seront essentielles pour la poursuite de cette transition réussie. Les responsables politiques locaux tiennent lieu de trait d’union important entre les ministères et les citoyens.

Résultats

Notre appui couvre les volets ci-après :

  • les campagnes d’éducation civique menées à travers le pays par le truchement de discussions face-à-face, « d’annonces publiques » par SMS et de programmes diffusés à la radio et à la télévision;
  • la dotation en scanners de cartes d’identité de 370 experts et leur déploiement afin d’aider les Maliens à localiser leurs bureaux de vote et la mise au point d’un serveur de réponse aux SMS, utilisé par plus de trois millions d’électeurs pour trouver leurs bureaux de vote ;
  • la formation de plus de 22 547 agents des bureaux de vote et des membres des trois organes de gestion des élections sur la manière d’assumer leurs responsabilités de gestion des élections. Ces responsables étaient ensuite chargés de former les 121 000 agents des bureaux de vote qui ont été déployés pendant les élections. Dans leurs rapports, les observateurs se sont félicités de l’amélioration du professionnalisme de ces agents ;
  • la formation de 3 700 observateurs nationaux issus de la société civile afin de leur permettre de veiller à la crédibilité des élections. Au total, 2 670 représentants de partis politiques ont été formés également afin de servir d’observateurs ; et
  • l’installation d’une ligne verte pour les élections afin d’assurer le suivi des commentaires et des plaintes des citoyens le jour de l’élection, qui a enregistré plus de 7 000 appels.

Engagements futurs

A l’avenir, la Mission de l’USAID au Mali entend collaborer avec les entités gouvernementales, les partis politiques et la société civile afin de veiller à ce que les prochaines élections locales et régionales soient crédibles, transparentes et inclusives. Nous continuerons de former les responsables des trois organes de gestion des élections afin d’améliorer leur performance et de résoudre les problèmes identifiés au cours des élections antérieures. Nous aiderons les acteurs des élections à concevoir et à mettre en œuvre les réformes électorales qui rendront le processus plus transparent, plus facile à gérer et plus inclusif.

Nous continuons de travailler avec les organisations de surveillance de la société civile afin d’assurer le suivi du processus de réforme et des élections elles-mêmes en vue de veiller à ce que le processus soit transparent et exempt de fraude. En collaboration avec toutes les parties prenantes, nous veillerons à ce que les couches qui ont été défavorisées pendant les précédentes élections, notamment les jeunes, les femmes et les réfugiés de retour, aient la possibilité de participer aux futures élections en tant qu’électeurs, candidats ou observateurs.

Last updated: September 16, 2019

Share This Page