Le gouvernement américain fournit 8.330 tonnes de vivres en faveur du sud de Madagascar pour faire face à la période de soudure

Cette aide alimentaire est destinée à appuyer les besoins nutritionnels de plus de 350.000 personnes
Cette aide alimentaire est destinée à appuyer les besoins nutritionnels de plus de 350.000 personnes
Photo: USAID/Madagascar

350.000 personnes bénéficieront d'une aide alimentaire vitale

Pour diffusion immédiate

Mercredi, 29 juillet, 2020

ANTANANARIVO

Le gouvernement américain fournit 8.330 tonnes d’aide alimentaire en faveur des familles du sud et du sud-est de Madagascar pour faire face à la prochaine période de soudure prévue d’être grave.

C’est l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) qui a financé cette aide alimentaire destinée à appuyer les besoins nutritionnels de plus de 350.000 personnes, dont 20.500 femmes enceintes et allaitantes.

Les vivres sont expédiés au pays depuis janvier. Aujourd’hui, l’arrivage est terminé et les vivres sont prêts pour la distribution par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) dès que le besoin se fera ressentir. Ces expéditions font partie d’un programme d’aide alimentaire d’une valeur de 8 millions de dollars financé par l’USAID et acheminé sur Madagascar par les soins du PAM.

Le don alimentaire est composé de 5.910 tonnes de sorgho, de 870 tonnes de pois cassés jaunes, de 660 tonnes de riz enrichi, de 520 tonnes d'huile végétale et de 370 tonnes de CSB +, un mélange cuit de maïs et de soja enrichi de vitamines et de minéraux pour le traitement de la malnutrition.

Le PAM se chargera de la distribution des vivres auprès des ménages vulnérables des régions les plus touchées dans le sud (Androy, Anosy et Atsimo Andrefana) et dans le sud-est (Atsimo Atsinanana et Vatovavy Fitovinany) de Madagascar. Dans ces régions, en effet, les catastrophes naturelles récurrentes telles que la sécheresse, les cyclones et les inondations entrainent des taux élevés d'insécurité alimentaire et de malnutrition.

Nazisy, 17 ans, du district d'Ambovombe, fait partie des milliers de gens qui dépendent de l'aide alimentaire d'urgence. « (Avant) nous mangions des fruits de cactus ou des tubercules sauvages pour survivre », dit-elle. « Mais même le cactus que nous consommons d’habitude pendant les périodes difficiles se dessèchent dans certaines régions. L’aide alimentaire que nous recevons est une véritable manne pour mon fils et moi, » ajoute-t-elle.

D’ici la fin juillet, environ un quart de la population du sud de Madagascar, soit plus de 550.000 personnes, n'aura pas assez à manger au quotidien. Les districts d'Ampanihy et de Tsihombe seront les plus touchés.

Des signes inquiétants suggèrent une période de soudure à venir difficile

Les prévisions de sécurité alimentaire pour la prochaine période de soudure, qui devrait débuter en novembre, sont désastreuses.

Plus de 100.000 enfants dans les six districts les plus touchés du sud de Madagascar sont prévus souffrir de malnutrition aiguë en 2020, dont plus de 19.000 cas graves.

Le sud de Madagascar est frappé par une sécheresse périodique depuis 2014. Après un léger mieux en 2019, la pluie s’est faite rare au début de 2020 entrainant une perte des récoltes notamment les céréales et les légumineuses, une faible production qui a contraint de nombreuses familles à consommer les tubercules avant qu’elles atteignent leur pleine maturité.

Le bouleversement économique causée par la pandémie de coronavirus devrait également exacerber l'insécurité alimentaire, car les gens du sud qui travaillent dans les grandes villes de Madagascar pourraient faire face à d’autres difficultés pour envoyer de l'argent à leur famille restée dans le sud.

.

Les vivres sont prêts pour la distribution
Les vivres sont prêts pour la distribution

Last updated: October 13, 2020

Share This Page