Lancement par le gouvernement américain et le programme national de lutte contre le paludisme de la campagne d’aspersion intra domiciliaire pour prévenir le paludisme

Press Release Shim

Speeches Shim

Le gouvernement américain finance les campagnes annuelles d’aspersion intra domiciliaire (CAID) à Madagascar depuis 2008
Le gouvernement américain finance les campagnes annuelles d’aspersion intra domiciliaire (CAID) à Madagascar depuis 2008.
Photo: USAID/Madagascar

Plus de 1,1 million de personnes seront protégées du paludisme

Pour diffusion immédiate

Vendredi, 27 Novembre, 2020

ANTANANARIVO: Le paludisme demeure un risque grave pour des millions de personnes à Madagascar. Il est la quatrième cause de maladie et l'une des raisons principales pour lesquelles les gens sollicitent des soins auprès des centres de santé. Depuis le début de l'année, plus de 1,4 million de personnes à Madagascar, soit 5,6% de la population, ont contracté la maladie.

Le gouvernement des États-Unis est le premier pays donateur du secteur de la santé à Madagascar, fournissant 62 millions de dollars chaque année pour financer les activités de santé de l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), dont 26 millions de dollars pour la prévention et le traitement du paludisme.

Le gouvernement américain finance les campagnes annuelles d’aspersion intra domiciliaire (CAID) à Madagascar depuis 2008. Grâce à la CAID, de l’insecticide est pulvérisée sur les murs et les plafonds des maisons d’habitation et des bâtiments publics. La campagne est menée juste avant le début de la saison antipaludique dans les districts ciblés où le taux de paludisme est élevé. Les insecticides à effet rémanent tuent efficacement les moustiques qui entrent en contact avec les surfaces traitées. Le traitement est certifié sans danger pour l'homme par l'Organisation Mondiale de la Santé, reste efficace pendant sept à huit mois et tue 80% des moustiques.

La campagne CAID de cette année vient de commencer et il s’agit d’une collaboration entre le gouvernement américain, à travers l’USAID et l’Initiative du président des États-Unis contre le paludisme (PMI), et le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) du Ministère de la Santé Publique de Madagascar. L’objectif de la campagne est de pulvériser au moins 85% des foyers dans cinq districts où le taux de paludisme est élevé. La campagne protégera environ 1,1 million de personnes, dont 53.000 femmes enceintes et plus de 200.000 enfants de moins de cinq ans.

« Hélas, le paludisme continue de menacer la santé et le bien-être du peuple malagasy », a déclaré le Directeur Général de l'USAID, John Dunlop. « La pulvérisation intra domiciliaire d'insecticide à effet rémanent pour éloigner les moustiques est une des stratégies clés que nous utilisons pour lutter contre le paludisme, » ajoute-t-il.

La présente campagne est la dernière d’une série d’efforts conjoints entre le gouvernement américain et l’Etat malagasy pour protéger le peuple malagasy du paludisme. Lorsque la CAID est associée à d'autres activités de lutte antipaludique, le risque de contracter cette maladie dangereuse est nettement plus faible. Le programme d’activités contre le paludisme de l’USAID à Madagascar consiste à encourager les gens à dormir sous une moustiquaire à imprégnation durable, à fournir un traitement préventif aux femmes enceintes et à identifier et traiter rapidement les personnes atteintes de la maladie.

En février, le gouvernement américain a distribué un million de moustiquaires dans 12 districts à forte transmission de Madagascar. En août, l'ambassadeur américain Michael P. Pelletier a annoncé le don de plus de deux millions de tests de diagnostic rapide pour le paludisme et environ deux millions de traitements pour soigner ceux testés positifs à la maladie. Et en septembre, l'USAID et le PMI ont fait don de 65 tablettes électroniques pour aider l’Etat malagasy à éliminer le paludisme dans les districts d'Antsirabe-II et d'Antsiranana-I.

Dans le cadre de cette campagne CAID, le Programme national de lutte contre le paludisme, en partenariat avec l'USAID et PMI, mènera des activités de pulvérisation dans cinq districts sanitaires de deux régions du pays où le taux d’infection paludéenne est élevé : districts de Toliara II, Sakaraha et Betioky Atsimo dans la région Atsimo Andrefana et districts d'Ihosy et Iakora dans la région Ihorombe.

Le programme comprend un suivi mensuel pour s'assurer que les traitements restent efficaces. Toutes les opérations sont effectuées conformément aux directives pour éviter la transmission de la COVID-19.

Le gouvernement des États-Unis, à travers l'USAID, collabore avec l’Etat malagasy et les partenaires locaux depuis 36 ans pour promouvoir la santé et la prospérité du peuple malagasy. L'année dernière, l'aide de l'USAID a totalisé 114 millions de dollars, dont 62 millions de dollars pour des activités du secteur santé, où les États-Unis sont le plus grand donateur du pays, et 40 millions de dollars pour la sécurité alimentaire, où les États-Unis sont le principal fournisseur d'aide alimentaire aux victimes de la sécheresse dans le sud depuis 2015.

Last updated: November 30, 2021

Share This Page