U.S. Government Launches New Project to Combat Corruption and Wildlife Trafficking in Madagascar

Press Release Shim

Speeches Shim

  "Le trafic d'animaux sauvages est une infraction grave qui nuit à la prospérité économique, à l'état de droit, à la bonne gouvernance, aux efforts de conservation et à la santé humaine et qui est souvent favorisé par la corruption", a déclaré l’Ambassadeur américain Amy J. Hyatt.
"Le trafic d'animaux sauvages est une infraction grave qui nuit à la prospérité économique, à l'état de droit, à la bonne gouvernance, aux efforts de conservation et à la santé humaine et qui est souvent favorisé par la corruption." - Ambassadeur des Etats-Unis Amy J. Hyatt.
Photo: A.G. Klei / USAID Madagascar

Pour diffusion immédiate

Vendredi, 15 Octobre, 2021

ANTANANARIVO : Le gouvernement américain à travers l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et au nom du peuple américain, a lancé le 15 octobre un nouveau projet doté de 3,4 millions de dollars, sur une période trois ans, pour lutter contre les problèmes croissants du trafic illégal d'espèces et de la corruption qui y est associée.

"Le trafic d'animaux sauvages est une infraction grave qui nuit à la prospérité économique, à l'état de droit, à la bonne gouvernance, aux efforts de conservation et à la santé humaine et qui est souvent favorisé par la corruption", a déclaré l’Ambassadeur américain Amy J. Hyatt. « Les États-Unis prennent ces problèmes très au sérieux et, par conséquent, nous nous investissons dans la lutte pour mettre fin à la corruption et au trafic d'espèces sauvages à Madagascar.

Le projet de lutte contre la corruption et le trafic d'espèces du gouvernement américain, financé par l'USAID et dont le World Wildlife Fund (WWF) est le chef de file, rassemble un consortium de parties prenantes, notamment TRAFFIC International, Transparency International Initiative Madagascar et Alliance Voahary Gasy. Le projet travaillera en étroite collaboration avec le ministère de la Justice de Madagascar et le ministère de l'Environnement et du Développement Durable.

"Nous sommes convaincus que ce projet aura un impact significatif grâce à l'alliance de partenaires dévoués qu'il rassemble", a ajouté l’Ambassadeur Hyatt. « Pour atteindre ces objectifs, il nous faut une adhésion significative à tous les niveaux de l’Etat à travers plusieurs ministères. »

La Ministre de l'Environnement, Baomiavotse Vahinala Raharinirina, le Ministre de la Justice, Herilaza Imbiki, et la Présidente du Comité pour la sauvegarde de l'intégrité (CSI), Sahondra Rabenarivo, ont également pris part à la cérémonie de lancement.

Le trafic d'espèces et la corruption qui y est associée sont des problèmes croissants à Madagascar. Selon TRAFFIC, plus de 21.000 tortues endémiques ont été saisies lors de tentatives de trafic illégal à Madagascar entre 2018 et 2021. Le projet de lutte contre la corruption et le trafic d'espèces s’attaquera à ces problèmes complexes de plusieurs manières. Le projet mènera des recherches pour identifier les approches et les outils appropriés nécessaires pour renforcer les efforts de lutte contre la corruption. Il collaborera avec les forces de l'ordre et le service des douanes pour renforcer les contrôles aux frontières et améliorer la surveillance en utilisant des techniques d'enquête spécialisées et une formation ciblée. Il améliorera également l'efficacité du système judiciaire et garantira que les trafiquants seront poursuivis et condamnés en dispensant une formation et d'autres formes d'assistance aux institutions concernées.

Le gouvernement américain travaille aux côtés du gouvernement et du peuple malgaches, tels des « mpirahalahy mianala », pour protéger les ressources naturelles et la biodiversité du pays contre les pratiques illégales et non durables qui menacent son patrimoine environnemental et son avenir économique.

Depuis 2013, le gouvernement américain a investi près de 60 millions de dollars dans des programmes de lutte contre le trafic d'espèces et de bois précieux, d’amélioration des moyens de subsistance et de renforcement de la gouvernance des ressources naturelles. Il s’agit notamment des deux projets phares de l'USAID en matière d'environnement, USAID Hay Tao et USAID Mikajy, et de deux subventions d'un million de dollars chacun accordées plus tôt cette année par le Bureau des affaires internationales de stupéfiants et de répression du Département d'État des États-Unis pour lutter contre le trafic d'espèces et l'exploitation forestière illégale à Madagascar.

Last updated: November 30, 2021

Share This Page