100.000 personnes dans le sud de Madagascar bénéficieront d’une nouvelle aide du gouvernement américain

Press Release Shim

Speeches Shim

Le financement annoncé aujourd'hui financera les activités d'ADRA dans la région d'Ampanihy, durement touchée, et d'ACF dans les régions Atsimo Andrefana, Androy et Anosy.
Le financement annoncé aujourd'hui financera les activités d'ADRA dans la région d'Ampanihy, durement touchée, et d'ACF dans les régions Atsimo Andrefana, Androy et Anosy.
Photo: USAID/Madagascar

Le financement du gouvernement américain nourrit 683.000 personnes dans le sud et le sud-est du pays.

Pour diffusion immédiate

Lundi, 26 juillet, 2021

ANTANANARIVO : Au cours des huit dernières années, une série de sécheresses a dévasté le sud de Madagascar et cette année, la situation est particulièrement grave.  De nombreuses personnes luttent quotidiennement pour trouver de quoi se nourrir.  Les agriculteurs subissent des tempêtes de sable au lieu de recevoir des pluies et les perspectives pour la saison culturale en cours ne sont pas optimistes.

C'est pourquoi, à peine un mois après l’annonce d’un engagement de 40 millions de dollars au titre d’une aide d'urgence pour le sud et sept mois après le lancement trois nouveaux projets d'urgence et de développement d'une valeur totale de 100 millions de dollars dans la région, le gouvernement américain annonce une aide alimentaire, sanitaire et agricole supplémentaire dont le sud de Madagascar a désespérément besoin.

"Aujourd'hui, nous annonçons 7,5 millions de dollars supplémentaires qui serviront à nourrir la population, à soigner les enfants et les femmes enceintes qui souffrent de malnutrition et à essayer de remettre les agriculteurs sur pied", a déclaré John Dunlop, Directeur Général de l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID).

"Nos projets permettront de fournir des vivres, de l'eau potable et des soins de santé à 46.000 individus.  Nous fournirons un traitement à 13.000 enfants souffrant de malnutrition.  Et 41.000 agriculteurs recevront des semences et d'autres aides, avec l'espoir que la prochaine saison culturale sera meilleure", a-t-il ajouté.

Le financement annoncé aujourd'hui financera les activités de Adventist Development and Relief Agency (ADRA) dans la région d'Ampanihy, durement touchée, et d'Action contre la Faim (ACF) dans les régions Atsimo Andrefana, Androy et Anosy.

"La triste réalité est que la crise s'aggrave et continue d'affecter de plus en plus de familles", a déclaré la Chargée d'affaires a.i. des Etats-Unis, Amy J. Hyatt.  "C'est pourquoi nous prenons de nouvelles mesures pour apporter davantage d'aide.  Parce que les États-Unis continueront à se tenir aux côtés du gouvernement et du peuple malagasy pour faire face à cette crise, pour essayer de prévenir la faim et la famine, pour aider ceux qui en ont désespérément besoin."

Les projets financés par le gouvernement américain permettent de nourrir 683.000 individus, d'améliorer l'accès à l'eau pour 50.000 personnes et de prévenir et soigner la malnutrition chez 159.000 enfants et femmes enceintes.  Cette aide se poursuivra jusqu'à la fin septembre.

D'octobre 2021 à mars 2020, l'aide alimentaire de l'USAID financée par les 40 millions de dollars annoncés en juin et les 7,5 millions de dollars annoncés aujourd'hui, sera destinée à 489.000 individus, et les activités de prévention et de traitement de la malnutrition aideront 357.600 enfants, femmes enceintes et nouvelles mères.

Les deux nouveaux projets de développement de cinq ans annoncés en décembre, conçus pour introduire des solutions à long terme afin de prévenir et de réduire l'insécurité alimentaire aiguë chez certaines personnes les plus vulnérables, ont commencé à travailler dans les régions Atsimo Andrefana, Androy, Vatovavy-Fitovinany et Atsimo Atsinanana. 

"Malheureusement, tout le financement que nous avons consacré à cette urgence ne suffit pas pour nourrir et soigner tous ceux qui en ont besoin.  C'est pourquoi nous continuons à voir des rapports qui font état d’individus consommant des feuilles ou des criquets", a déclaré le Directeur Général de l’USAID Dunlop.  "Il faut faire davantage.  Certains donateurs ont récemment annoncé des contributions. Cela est très bien, mais une aide encore plus importante est nécessaire pour répondre à l'énorme besoin existant."

Plus de 1,1 million de personnes sont actuellement confrontées à des niveaux élevés d'insécurité alimentaire, un nombre qui devrait augmenter.  Déjà au moins 14.000 individus sont au bord de la famine, les prévisions donnent de prochaines récoltes très mauvaises et l'accès à la nourriture devrait se détériorer à l’approche de 2022.

Le gouvernement américain continue de se tenir aux côtés du gouvernement et du peuple malagasy comme des "mpirahalahy mianala" pour faire face à cette crise, pour essayer de prévenir la faim et la famine, et pour aider ceux qui en ont désespérément besoin.

L'année dernière, l'aide de l'USAID à Madagascar s'élevait à 133,5 millions de dollars, un montant qui comprenait 74,5 millions de dollars pour les activités du secteur santé où les États-Unis sont le principal pays donateur, et 48,5 millions de dollars pour la sécurité alimentaire.  Depuis 2015, le gouvernement américain, à travers l'USAID, est le principal fournisseur d'aide dans le Sud, engageant plus de 236 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents des familles souffrant de la faim et apporter des solutions à long terme à l'insécurité alimentaire.

Last updated: September 16, 2021

Share This Page