Du cactus pour le bétail : « Nos animaux ne meurent plus de faim »

Dimanche, Octobre 13, 2019
Il y a suffisamment de cactus pour nourrir les animaux pendant la période de sécheresse
PHOTO: ADRA / Livatina Ranarison

Des villageois du sud de Madagascar cultivent des cactus comestibles pour nourrir leur bétail malgré la sécheresse

 

Les cactus poussent à l'état sauvage dans la majeure partie du sud de Madagascar, recouvrant les plaines comme de mauvaises herbes géantes, leurs tiges épineuses faisant saillie de manière menaçante.

Dans le village de Belamboa Bas, cependant, les cactus ne sont pas une menace, mais une bouée de sauvetage. Les variétés comestibles plantées à la main en rangs bien ordonnés juste en-dehors de la ville sont la réponse à un problème qui accable la communauté depuis des décennies.

«ASOTRY est venu dans notre communauté pour mettre en place un comité de Réduction des Risques de Catastrophe (RRC) et élaborer un plan d’atténuation des impacts», a déclaré Albert Tanandraza, l’un des dix dirigeants du comité. «Nous avons choisi de planter des cactus, car c'est une région sujette à la sécheresse. Quand la saison sèche arrive, notre bétail n'a plus rien à manger. Ils tombent malades et meurent. »

Cet homme de 38 ans, père de cinq enfants, ne le sait que trop bien. Pendant les années de vaches maigres de 2011 et 2013, il a perdu 20 vaches pendant des périodes de soudure particulièrement difficiles.

« J’étais triste et désemparé quand ils sont morts », dit-il. «Lorsque ASOTRY est arrivé, nous avons réuni la communauté et leur avons demandé : d’après vous, de quoi avons-nous besoin dans ce village ? Nous étions tous d’accord que nous devions planter des cactus car c’était ce dont notre bétail avait le plus besoin."

Belamboa Bas est comme tous les villages de la région : les cactus y poussent presque partout, même dans les endroits les plus improbables. Mais la variété courante de cactus n'est pas comestible pour les bovins ou les humains. Aussi, toute la communauté s'est-elle regroupée et a planté pendant un mois 2.000 graines de cactus comestibles sur une superficie de 4 hectares. La plante tenace a pris racine dans le sol sec et, en l'espace d'un an, dominait déjà les villageois.

La période de soudure s'étend de juillet à décembre, mais la communauté dispose maintenant pour le bétail d’un surplus de fourrage qui pousse juste en dehors de la ville, facilement accessible. Les paysans n’ont qu’à atteler leur charrette, casser quelques tiges et branches, passer les grandes feuilles épineuses sur la flamme pour éliminer les dangereuses épines et nourrir le bétail avec des produits frais et verts.

« Avant, nos animaux n’avaient pas de quoi manger pendant la période de soudure et ils mourraient », souligne Albert que ses pairs ont unanimement identifié comme le membre le plus assidu du comité de RRC. « Aujourd’hui, nous avons suffisamment de cactus pour nourrir le bétail pendant la période de sécheresse. Nos animaux ne meurent plus de faim. "

 "Je suis heureux parce que ma communauté a réussi à trouver elle-même la solution."

ASOTRY, avec l’appui de l'USAID, a formé 3.832 membres du RRC dans 379 communautés pour les aider à affronter la sécheresse, les cyclones, les inondations et les incendies.

Last updated: April 03, 2020

Share This Page