Les coopératives de vanille de Madagascar obtiennent la Certification Rainforest Alliance

Lundi, juin 15, 2020
En février 2020, 1.791 producteurs de vanille de cinq coopératives ont été officiellement certifiés par la Rainforest Alliance. Photo : USAID Mikajy
Photo: USAID Mikajy

La vanille est une des saveurs les plus connues et les plus appréciées au monde. Peu de gens savent, toutefois, que ces gâteries à la vanille qui font les délices de leurs palais viennent surtout de Madagascar, notamment des communautés rurales reculées du nord et du nord-est du pays.

Environ 75% de la vanille du monde est produit par des agriculteurs des forêts tropicales de Madagascar. Le prix du marché mondial de la vanille a beaucoup varié ces dernières années (de 50$ à 600$ le kilo). A mesure que le prix de la vanille monte, la pression pour défricher les forêts et produire plus de vanille augmente également. Cela entraîne une forte fragmentation des forêts dans et autour de certaines zones protégées de Madagascar, dont beaucoup abritent des espèces menacées qu'on ne trouve nulle part ailleurs sur terre.

L'USAID Mikajy et les partenaires du secteur privé McCormick & Company et Ramanandraibe Exportation (RAMEX), travaillent directement avec les coopératives agricoles du nord-est de Madagascar pour réduire les impacts environnementaux négatifs de la production de vanille, tout en améliorant les revenus et la vie des agriculteurs.

En février 2020, 1.791 producteurs de vanille de cinq coopératives ont été officiellement certifiés par la Rainforest Alliance. Rainforest Alliance fournit une certification reconnue et respectée au niveau international pour les producteurs de denrées alimentaires qui répondent à des normes strictes de durabilité.

Les membres de ces coopératives agricoles malagasy en profiteront, car ils bénéficieront désormais de prix avantageux pour leur vanille certifiée de qualité supérieure et pourront ainsi augmenter leurs revenus.

L'obtention de la certification n’est pas chose facile. La Rainforest Alliance exige le respect de nombreuses normes liées à quatre domaines essentiels : la conservation de la biodiversité, l'amélioration des moyens de subsistance et du bien-être humain, la gestion des ressources naturelles et des systèmes efficaces de planification et de gestion agricole.

L'équipe USAID Mikajy a travaillé en étroite collaboration avec RAMEX pendant plus d'un an pour préparer l'audit de Rainforest Alliance. Les membres de la coopérative de vanille ont reçu une formation approfondie sur les normes à respecter et sur la manière de réduire les impacts négatifs sur la forêt environnante. L'USAID Mikajy et RAMEX ont dressé une cartographié et mené des inspections des champs de vanille des agriculteurs.

Des vérifications ont aussi été faites pour s'assurer qu'on n’avait pas fait travailler des enfants ou forcé des gens à travailler, qu’on n’avait pas utilisé des produits chimiques et que tous les sites étaient équipés d'installations sanitaires de base. L’USAID Mikajy et RAMEX ont fourni un appui technique pour le suivi de la traçabilité et le recueil des données et ont accompagné les producteurs pendant la collecte de vanille.

Pour répondre aux exigences sociales et de subsistance de la certification Rainforest Alliance, l'USAID Mikajy a aidé à mettre en place des associations d'épargne et de crédit villageois (VSLA). Les participants ont été formés à la gestion financière, à la comptabilité et aux bonnes pratiques de gouvernance.

Lucia, trésorière d’une VSLA, explique comment l'association soutient ses membres. « Quand quelqu'un est malade, la VSLA aide cette personne. Nous utilisons nos cotisations mensuelles pour acheter des médicaments ou pour payer une consultation chez le médecin », dit-elle. « S’il n’y avait eu pas la coopérative, il n’aurait pas été possible de créer la VSLA.»

Maintenant que ces groupes ont obtenu la certification Rainforest Alliance, le travail n'est pas terminé pour autant. RAMEX et les coopératives doivent faire preuve d’une amélioration continue tous les ans pour conserver leur certification. L'équipe de l'USAID Mikajy, en partenariat avec McCormick & Company et RAMEX, poursuivra sa collaboration avec les agriculteurs et les coopératives pour apporter toutes les améliorations nécessaires. Bien que ce travail puisse parfois être très difficile, les membres de la coopérative sont optimistes pour l'avenir.

« Je me sens membre à part entière de la communauté », explique Rivo, un agriculteur. « L’avantage principal de la coopérative est l’honnêteté de la transaction pendant la vente de ma vanille. Il n'y a pas de problème et je peux faire confiance aux partenaires. »

Les coopératives agricoles malagasy bénéficient désormais de prix avantageux pour leur vanille certifiée de qualité supérieure et peuvent augmenter leurs revenus.
Les coopératives agricoles malagasy bénéficient désormais de prix avantageux pour leur vanille certifiée de qualité supérieure et peuvent augmenter leurs revenus.
Photo : USAID Mikajy

Last updated: July 24, 2020

Share This Page