Flag of Madagascar

Mettre fin aux décès évitables de la mère et de l’enfant

Language: English | French

Chaque jour, cent enfants malagasy meurent d’une maladie courante mais évitable. Et tous les jours, dix femmes malagasy meurent des suites d’une complication de la grossesse ou de l’accouchement. Mettre fin aux décès évitables de la mère et de l’enfant est une priorité pour l’USAID. A cet effet, elle s’engage à offrir des interventions à fort impact pour la survie de la mère, du nouveau-né et de l’enfant en vue de s’attaquer, de manière importante, aux causes principales de la mortalité. Pour renforcer les impacts, l’USAID à Madagascar cherche à promouvoir activement le programme « USAID Forward » afin d’identifier et de vulgariser des solutions novatrices aux problèmes complexes du développement.

L’USAID appuie depuis plus de 20 ans des programmes en faveur de la santé maternelle et infantile à Madagascar. Dernièrement, ses efforts sont axés sur la fourniture d’un accès accru à des services et des produits pour la santé de la mère et de l’enfant, dont le paludisme et le planning familial, surtout au profit des communautés rurales enclavées.

Madagascar a accompli des progrès importants dans la réduction de la mortalité néonatale et infanto-juvénile pendant les 15 dernières années. La mortalité infantile chez les moins de 5 ans est descendue à 52 pour 1.000 naissances vivantes en 2013, dépassant la cible des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui est de 56 d’ici 2015.

Plus de 20% de la mortalité chez les moins de 5 ans à Madagascar est dû à la pneumonie, l’unique et première responsable du décès des enfants, suivie de la diarrhée, du paludisme et d’autres facteurs liés à la nutrition. Par ailleurs, plus de la moitié de la population vit à plus de 5km d’un centre de santé, ce qui rend difficile pour les professionnels de la santé d’assister aux accouchements et pour les femmes enceintes d’accoucher dans une formation sanitaire. Et même si une femme enceinte arrive à se rendre dans le centre de santé le plus proche, la qualité des soins y laisse à désirer.

L’USAID à Madagascar a adopté une nouvelle approche pour « réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle et rendre universel l’accès à la santé de la reproduction (4ème et 5ème OMD). » Une telle approche innovante est l’appui qu’elle apporte à un vaste réseau de plus de 17.000 agents de santé (AC) dans presque toutes les 22 régions de Madagascar, à travers un renforcement de leurs capacités, la fourniture d’outils professionnels et de produits de santé nécessaires pour sauver des vies. Ce programme améliore l’accès à des produits et des services vitaux pour une grande partie des habitants des campagnes enclavées.

Une autre innovation est l’assainissement total piloté par la communauté ou ATPC qui est une méthodologie novatrice de changement de comportement vis-à-vis de l’hygiène pour les communautés afin d’éliminer la défécation en plein air. Il y a aussi l’appui à l’utilisation de la Chlorhexidine (CHX), un antiseptique à bas prix qui assure une protection efficace contre l’infection du cordon ombilical chez le nouveau-né ; ou encore la prévention des naissances prématurées, une cause importante de décès chez les nouveau-nés ; la fourniture de kits de test de grossesse ; l’utilisation du Misoprostol pour prévenir l’hémorragie après l’accouchement ; les systèmes d’évacuation en urgence, etc.

Ce ne sont que quelques-uns des efforts entrepris actuellement par l’USAID à Madagascar pour s’attaquer aux causes principales de la mortalité. L’USAID investit et s’investit dans la santé maternelle et infantile, dans la lutte contre le paludisme et dans le planning familial dans le but d’identifier de nouveaux moyens de renforcer l’impact de son partenariat.

Community Level Risk Factors for Maternal Mortality in Madagascar (pdf, 153kb)
Madagascar: Countdown to 2015 (pdf, 392kb)
Madagascar: acting on the call (pdf, 488kb)

Last updated: May 27, 2020

Share This Page