Pleins feux sur la coopération entre les États-Unis et Madagascar en matière d'agriculture et de sécurité alimentaire

Les Etats-Unis collaborent avec Madagascar et les paysans malagasy pour améliorer l'agriculture et assurer que la population malagasy dispose d'une alimentation saine et nourrisante
Les Etats-Unis collaborent avec Madagascar et les paysans malagasy pour améliorer l'agriculture et assurer que la population malagasy dispose d'une alimentation saine et nourrisante
US Embassy PAS / Alex Cottin

Pour diffusion immédiate

Vendredi, août 23, 2019

ANTANANARIVO

Le gouvernement des États-Unis exécute un certain nombre de projets en partenariat avec Madagascar et des agriculteurs malagasy qui visent à améliorer les pratiques agricoles, les rendements, la sécurité alimentaire et la nutrition au niveau national. Un trait caractéristique de ces projets est l’existence d’intervenants américains et malagasy qui y travaillent côte à côte pour relever les défis de l'agriculture et de la sécurité alimentaire.

Les représentants des projets ont rencontré l'Ambassadeur des États-Unis Michael P. Pelletier, le Directeur Général de l’USAID John Dunlop, et Marina Rakotoniaina, Directeur de l'Agribusiness du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Les intervenants ont présenté leurs travaux et le groupe a discuté d’un certain nombre de problèmes clefs du secteur agricole malagasy. Il s’agissait de savoir comment aider les agriculteurs à accéder aux nouveaux marchés locaux, régionaux et internationaux et les moyens efficaces d’introduire de nouvelles innovations et améliorations auprès d’agriculteurs habitués à une agriculture traditionnelle. Les intervenants ont planté des arbres de Moringa, dont les feuilles sont une puissante source d’aliments nutritifs, symbole de la coopération durable et de l’engagement des États-Unis et de Madagascar en faveur d’une amélioration de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

Le programme du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP)
Le MAEP est déterminé à atteindre les objectifs d'autosuffisance alimentaire pour la population malagasy et de modernisation du secteur agricole.  Le Ministère pilote une profonde transformation de l'agriculture malagasy en intégrant les innovations et les expériences de divers horizons, un processus qui implique l'administration publique et le gouvernement, les ONG et les missions internationales, les paysans et les acteurs ruraux ainsi que le secteur privé. 

Cette transformation repose sur l'Agribusiness à travers deux approches liées : (1) des mesures incitatives pour la promotion des Investissements Directs Nationaux (IDN) et des Investissements Directs Etrangers (IDE), (2) la professionnalisation des producteurs à travers des appuis et la promotion du modèle d’agrégation, cadré dans une nouvelle loi sur l'agrégation. 
 

Le Partenariat États-Unis - Madagascar dans les Domaines de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire

Les activités de sécurité alimentaire de l'USAID Food For Peace

Au cours des cinq dernières années, l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) a financé deux projets de sécurité alimentaire, Asotry et Fararano, d'une valeur totale de 75 millions de dollars.

Le projet Asotry est géré par Adventist Development and Relief Agency (l’agence adventiste de développement et de secours ADRA) et vise la réduction de l’insécurité alimentaire dans les communautés des régions Amoron’i Mania, Haute Matsiatra et Atsimo Andrefana. Ses activités ont bénéficié à plus de 260.000 personnes. Asotry a formé 39.000 agriculteurs, promu l'hygiène et l'assainissement pour 29.000 familles et réhabilité 317 kilomètres de routes.

Le projet Fararano géré par Catholic Relief Services (CRS) veut réduire l'insécurité alimentaire dans 464 villages malagasy situés dans trois régions : Atsinanana, Vatovavy Fitovinany et Atsimo Andrefana. Le projet est axé sur des objectifs liés à la santé et à la nutrition, à l'agriculture et aux moyens de subsistance et à la préparation aux catastrophes. Fararano a formé 35.000 agriculteurs, fourni un appui nutritionnel à presque 95.000 mères et enfants de moins de deux ans, mis en place des infrastructures d'irrigation et de drainage sur 2.704 hectares de terres et aidé 203 communautés à obtenir la certification «débarrassée de la défécation à l'air libre».

Le partenariat Agricole avec Peace Corps Madagascar

Peace Corps fait venir à Madagascar des bénévoles américains, pour des séjours de deux ans, travailler aux côtés des dirigeants locaux afin de relever des défis urgents dans les domaines de la santé, de l'agriculture et de l'éducation. 35 bénévoles américains de Peace Corps travaillent actuellement dans l’agriculture au sein des communautés de 13 régions du pays. Ces bénévoles collaborent avec leurs homologues malagasy pour résoudre les problèmes de production alimentaire et de nutrition dans leurs communautés.

Le programme Farmer-to-Farmer

Le Programme Farmer-to-Farmer financé par l'USAID, recrute des agriculteurs et des techniciens agricoles bénévoles hautement qualifiés et expérimentés des États-Unis, pour des partenariats à court terme dans les pays en développement. L'objectif principal du programme est de créer une croissance économique durable et diversifiée dans le secteur agricole. Le programme de Madagascar est axé sur les chaînes de valeur de l'horticulture, de l'élevage, de l'aquaculture et du riz et cherche à améliorer la qualité des cultures, les rendements et les revenus des agriculteurs.

 Partnerships for Enhanced Engagement in Research (PEER)

Le programme ‘Subventions de partenariats pour une participation accrue à la recherche’ ou PEER, financé par l'USAID, finance les travaux de scientifiques et d’ingénieurs des pays en développement en partenariat avec des chercheurs financés par le gouvernement américain pour relever les défis du développement mondial. Un des bénéficiaires des subventions PEER à Madagascar, le Dr. Andrianjaka Ravelomanana, travaille avec une équipe dont l’universitaire et chercheur américain Brian Fisher, pour créer une nouvelle source commerciale de protéines à base de grillons pour Madagascar. Substituer la protéine de grillons aux protéines de vache dans certains produits alimentaires peut réduire considérablement les impacts environnementaux de la consommation de viande et réduire la malnutrition à Madagascar.

Last updated: September 24, 2019

Share This Page