Lancement du projet Leadership féminin et journalisme civique

Femme reporteur Ndeye Yacine Thiam au boulot a Gindiku FM radio
Femme reporteur Ndeye Yacine Thiam au boulot à Gindiku FM radio
Zack Taylor / USAID Senegal

For Immediate Release

Wednesday, December 11, 2013

Thiénéba, le 20 novembre 2013: Les Etats-Unis, à travers l’USAID (Agence des Etats-Unis pour le développement international, ont procédé au lancement de la deuxième phase d’un projet visant à promouvoir l’égalité des sexes et une plus grande autonomie des femmes à travers une radio communautaire écoutée par des milliers de villageoises dans les régions centre du Sénégal.

Cette nouvelle phase du projet, qui s’étale sur trois ans, permettra d’élargir les activités de formation et de soutien du projet déjà mises en œuvre dans 60 villages, à un nouveau groupe de femmes de 25 villages. Le financement du projet s’élève à environ 1,5 millions de dollars.

Depuis 2010, le projet Leadership féminin et journalisme civique a permis de renforcer la présence des femmes dans les médias locaux dans les régions de Thiès et Diourbel. Financé par l’USAID et mis en œuvre par World Education et l’Association rurale de lutte contre le sida (ARLS), une ONG locale, le projet fournit un appui technique à Gindiku FM, une station de radio basée à Thiénéba.

Cette station, dont la plupart des programmes portent sur le leadership féminin et le développement communautaire, est écoutée par plus de 150.000 auditeurs dans un rayon de 50 km et se veut une source d’information dynamique pour les communautés locales. Le projet opère dans 60 villages de 13 communautés rurales. Cependant, les émissions de Gindiku FM qui portent sur des questions touchant les femmes, la santé, l’éducation, la participation politique, les droits humains et le divertissement, la station est écoutée dans 700 autres villages.

 « Nous saluons les responsables de ce projet pour le rôle qu’ils ont joué dans la promotion de changements positifs dans les relations de genre en vue de bâtir une société plus juste, plus équilibrée et davantage axée sur le développement », a déclaré Sandra Clark, Chef de mission adjointe de l’Ambassade des Etats-Unis lors de la cérémonie de lancement .

En plus de former des femmes journalistes, le projet appuie également « des groupes d’écoute » " communautaires modérés par  des journalistes et aide les communautés à mener des activités de promotion du leadership féminin et de l’égalité de statut pour les femmes.

Quatre-vingt-cinq journalistes élaborent et présentent la grille des programmes de la station qui vont de la couverture en direct d’événements communautaires à des interviews de femmes leaders présentant ces dernières de manière à encourager d’autres femmes à assumer des rôles de leadership. Des leaders d’opinion, notamment des hommes religieux, se sont engagés à soutenir les objectifs du projet et à exprimer leur soutien sur les ondes de Gindiku FM et au sein des communautés.

Pour surmonter les obstacles économiques sous-jacents au leadership féminin, le projet a mis en place une ligne de crédit dont l’objectif est de permettre aux membres des groupes d’écoute d’entreprendre des activités génératrices de revenus telles que le petit commerce et les mutuelles de santé communautaire. Lorsque les femmes ont des revenus, leur indépendance économique et le bien- être de leurs familles s’améliorent.

Les mutuelles de santé permettent également d’élargir les avantages du projet à d’autres personnes et d’aider les femmes à mieux gérer la santé de leur famille et à assumer un nouveau rôle clé de leadership qui crée un sentiment d’autonomie les poussant à plaider en faveur d’un rôle plus important pour toutes les femmes au sein de leurs communautés.

« Ces femmes sont devenues des vedettes dans leurs villages », a déclaré Khadidiatou Gueye, Directrice du projet. « Grâce à leur travail, elles ont acquis à la fois les connaissances et le courage nécessaires pour influencer les décideurs pour le bien de leurs communautés ».

Last updated: July 28, 2014

Share This Page