LE GOUVERNEMENT SUÉDOIS ADHERE AU PARTENARIAT USAID-ROCKEFELLER POUR LA RESILIENCE EN AFRIQUE ET ASIE GRACE A UNE CONTRIBUTION DE 50 MILLIONS DE DOLLARS

L’USAID et la Fondation Rockefeller ont annoncé aujourd’hui la décision du Gouvernement suédois d’engager des fonds d’un montant de 50 millions de dollars pour le Partenariat mondial pour la résilience et le lancement du Global Resilience Challenge.

For Immediate Release

Friday, September 19, 2014
USAID Press Office
+1.202.712.4320 | Email: USAIDPressOfficers@usaid.gov | Twitter: @USAIDPress

Washington, DC - L’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et la Fondation Rockefeller ont annoncé aujourd’hui la décision du Gouvernement suédois d’engager des fonds d’un montant de 50 millions de dollars pour le Partenariat mondial pour la résilience et le lancement du Global Resilience Challenge (Défi mondial de la résilience) lors du Forum Frontiers in Development de l’USAID.

L’Agence suédoise de coopération au développement international (Sida) adhère au Partenariat mondial pour la résilience récemment lancé par l’USAID et la Fondation Rockefeller, avec l’objectif commun de donner aux communautés et aux systèmes en Afrique et en Asie de résister et de prospérer malgré la recrudescence de chocs comme la sécheresse et les inondations ainsi que des stress chroniques comme l’extrême pauvreté et la malnutrition.

Le Global Resilience Challenge est un élément essentiel du Partenariat pour la résilience et est un nouveau modèle proposé pour résoudre des problèmes complexes et étroitement liés touchant la résilience, en s’assurant d’une meilleure adéquation des programmes de développement et d’assistance humanitaire, en catalysant de nouvelles alliances et en favorisant les innovations et les solutions. Le Challenge, un concours en trois étapes pour l’octroi de subventions, facilitera le développement et la mise en œuvre de solutions locales à fort impact permettant de renforcer la résilience dans la Corne de l’Afrique, au Sahel ainsi qu’en Asie du Sud et du Sud-Est.

 « Le Challenge permettra de comprendre et de communiquer sur les vulnérabilités, forces et interdépendances existant dans les régions d’intervention», a déclaré le Dr. Rajiv Shah, administrateur de l’USAID. « Le Challenge offre une plate-forme permettant de faciliter la collaboration entre des experts créatifs et innovants de divers horizons sur des questions liées au changement climatique, à l’insécurité alimentaire chronique, aux problèmes de santé, à l’instabilité économique et politique, afin de renforcer les capacités et de renforcer la résilience à l’échelle régionale ».

Le Challenge est conçu pour regrouper des analyses et une expertise multidisciplinaire en vue de relever des défis de la résilience tels que la malnutrition chronique et les problèmes de santé, le changement climatique, l’instabilité économique et politique, entre autres vulnérabilités. Au cours de la première étape du Challenge diverses équipes intersectorielles sont invitées à soumettre une brève proposition démontrant leur capacité à réfléchir de façon créative sur la façon de faire face aux obstacles à la résilience dans les zones d’intervention. Au cours de la seconde étape, les équipes choisies recevront jusqu’à 200.000 dollars de subvention pour élaborer leur énoncé de problème et développer une solution audacieuse, innovante et extensibles. Au cours de la troisième et dernière étape, les équipes ayant formulé les solutions les plus prometteuses recevront un financement initial pouvant atteindre jusqu’à 1 million de dollars pour mettre en œuvre leur projet de transformation.

« Le Challenge permettra de générer de nouvelles idées et de nouvelles solutions pour faire face aux chocs extrêmes qui surviennent de façon plus rapide, sont plus dommageables, et durent plus longtemps », a déclaré le Dr Judith Rodin, présidente de la Fondation Rockefeller. « Nous devons investir dans des solutions qui renforcent la résilience et permettent aux personnes les plus vulnérables d’échapper au cycle de la crise et de bâtir un avenir meilleur. »

Les ressources supplémentaires fournies par le Sida portent à 150 millions de dollars le montant total des subventions engrangées dans le cadre du Partenariat pour la résilience. Ces ressources seront utilisées, entre autres investissements, pour aider à développer de nouveaux systèmes permettant l’accès, l’intégration et l’utilisation des données afin de mieux comprendre les problèmes difficiles, développer des systèmes permettant d’augmenter la prévision et la gestion des risques au sein des communautés dans les régions d’intervention du Partenariat pour la résilience et renforcer les capacités aux niveaux local et régional.

Last updated: October 10, 2014

Share This Page